Aller au contenu principal
© Institut Pasteur

Prédire la dégradation respiratoire des formes sévères du Covid-19

Mesurer les marqueurs biologiques des patients sévèrement atteints pour prédire l’évolution de la maladie

Les scientifiques et cliniciens de l’Institut Pasteur, de l’Inserm, des Hôpitaux Saint-Antoine et Saint-Joseph unissent leurs compétences dans le cadre de la recherche sur les facteurs d’aggravation respiratoire de la maladie Covid-19. Leur objectif : prédire l’évolution de la maladie grâce à des biomarqueurs et développer des stratégies thérapeutiques.

Covid-19 & réponse immunitaire

L’infection respiratoire par le virus SARS-CoV-2 est associée à un risque majeur de pneumonie virale pouvant conduire à une détresse respiratoire aiguë. Dans cette situation, la réponse immunitaire et le contrôle de l’infection virale par l’activité du macrophage alvéolaire - cellule appartenant aux globules blancs - jouent un rôle majeur. La réaction inflammatoire induite est un processus indispensable à l’élimination des pathogènes par le macrophage mais elle doit être limitée en intensité et en durée, faute de quoi elle devient délétère pour l’organe infecté. L’orage cytokinique - emballement du système immunitaire -, rapporté comme une cause de l’aggravation des patients est étudié actuellement par de nombreux chercheurs. Au-delà du rôle des cytokines, les scientifiques et cliniciens de l’Institut Pasteur, de l’Inserm, des Hôpitaux Saint-Antoine et Saint-Joseph s’intéressent au rôle des eicosanoïdes et des phospholipases A2. Les eicosanoïdes sont des composés lipidiques jouant le rôle de médiateur du système nerveux central, des événements inflammatoires et de la réponse immunitaire. Quant aux phospholipases A2, ce sont des enzymes impliquées en amont dans la synthèse des eicosanoïdes dans la maladie.

© Institut Pasteur
Sujet sain à gauche, sujet atteint par le virus SARS-CoV-2 à droite © Institut Pasteur

Des marqueurs biologiques prédictifs

L’idée des chercheurs est de mesurer des marqueurs biologiques sur 200 patients environ à différents stades de la maladie. Leur objectif : prédire l’évolution de la maladie Covid-19 et développer des stratégies thérapeutiques en privilégiant l’usage de médicaments déjà testés en phase clinique 3 par l’équipe.

How the Air Liquide Foundation is participating

The support of the Air Liquide Foundation allows reagents and laboratory equipment to be purchased and analyses to be carried out.

IDENTITÉ DU PROJET

  • Porteur du projet : Institut Pasteur
  • Localisation : Paris, France
  • Année de soutien : 2020