Aller au contenu principal

L’ENVOL - France

Des kits d’activités clefs en main pour les enfants hospitalisés

Depuis 2020, L'ENVOL déploie sur le territoire français le programme "L'ENVOL en kit" : des kits d'activités individuels pour les enfants hospitalisés. Ces kits éducatifs visent à aider ces enfants à découvrir diverses activités et à s'exprimer, malgré l'isolement auquel ils sont confrontés.

Fiche d'identité

Porteur du projet : L’ENVOL Année(s) de soutien : 2016, 2018 et 2023
Soutien : Matériel, frais de transports, frais de fonctionnement Montant du financement : 15 000 euros
Localisation : Paris, France

Responsables de suivi Air Liquide : Laura Begoc, Ingénieur Développement On Site, IM Product Management, Air Liquide France Industrie 

Parrain/marraine Air Liquide : Morgan Salley, Information Security Officer, Direction de la Sûreté Numérique, Head Office

 

Rompre l’isolement des enfants hospitalisés 

S'essayer au théâtre d'improvisation, découvrir la technique de l'upcycling et être sensibilisé à la protection de l'environnement, s'exprimer en créant sa propre bande-dessinée après avoir compris le fonctionnement de cet art, ou encore découvrir l'art abstrait et réaliser sa propre œuvre... Tous les enfants n'ont pas accès à ce type d'activités éducatives, et c'est encore moins le cas pour les enfants malades isolés à domicile ou à l'hôpital. Alités, ils ne peuvent pas participer aux activités collectives organisées dans l’hôpital et, même en dehors de période de crise sanitaire, ils sont confinés en chambre individuelle, alors que peu de personnel soignant est disponible pour les distraire.

Des kits d’activités éducatives livrés directement aux enfants 

Pour continuer d’apporter de la joie et du réconfort aux jeunes malades pendant la crise sanitaire, l’association a déployé le programme “L’ENVOL en kit”, des kits conçus par une éducatrice de jeunes enfants et adaptés pour les enfants hospitalisés. Ils sont livrés directement aux hôpitaux et associations partenaires de ce programme, en France métropolitaine et en Outre-Mer. 
Le but est de décloisonner l'hôpital, redonner aux enfants hospitalisés leur place d'enfant et répondre aux besoins des responsables de services pédiatriques. Pour ce faire, L’ENVOL s’est fixé comme objectifs pour 2023 de concevoir 3 300 kits à destination d'enfants hospitalisés et de les distribuer dans 25 services pédiatriques partenaires en France. Par ces actions, l’association soutient à la fois les enfants mais également leurs parents et les professionnels de santé, qui sont soulagés dans leur travail d’accompagnement.

3,300 kits distribués aux enfants hospitalisés

25 services pédiatriques partenaires en France

Des kits d’activités clefs en main et adaptés aux enfants 

Plus de 2 300 kits sont créés chaque année pour des enfants de 3 à 17 ans et envoyés dans une vingtaine de services pédiatriques partenaires. Les activités sont adaptées à l'âge, à la pathologie des enfants et aux règles sanitaires en vigueur dans les hôpitaux. Les enfants peuvent les réaliser en toute autonomie puisque, dans chaque kit, ils reçoivent tout le matériel nécessaire (et non dangereux) pour réaliser l'activité : pinceaux, peinture, accessoires, ustensiles, colle, déguisements… Ils découvrent également une fiche d’activité détaillant étape par étape ce qu’il peut faire, ainsi qu’un lien vers un tutoriel vidéo. Enfin, les kits contiennent des petits cadeaux adaptés à l’âge des enfants tels que des bandes-dessinées BD ou des t-shirts.

La Fondation Air Liquide réaffirme son soutien à l’ENVOL

Forte du succès de ses précédents partenariats avec L’ENVOL, la Fondation Air Liquide lui a renouvelé son appui en finançant l’achat de matériel pour les activités ainsi que l’envoi des kits dans les hôpitaux partenaires. La dotation de la Fondation Air Liquide prendra également en charge le salaire de la personne dédiée à la conception et au déploiement du programme L’ENVOL en kit.

Témoignage

"L’ENVOL fait de l’excellent travail avec ses moyens financiers et humains, leur travail est salué par les bénéficiaires et même leurs parents!"

Laura Begoc, responsable de suivi du projet