Aller au contenu principal
© Daniele Panareo

Programme REDD+ en Indonésie

réduction des gaz à effet de serre des forêts tropicales

La Fondation Air Liquide soutient WWF France dans son programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre des forêts tropicales d’Indonésie.

Mise en place du premier site pilote du programme REDD+

Troisième plus grand émetteur de CO2 du monde, l’Indonésie souffre de la déforestation, qui représente 35 % de ses émissions. Dans le Parc National de Tesso Nilo, sur l’île de Sumatra, un tiers des forêts a été perdu entre 1990 et 2007 au profit des plantations d’acacias et surtout de palmiers à huile. Réduire la déforestation dans le parc doit permettre de diminuer les émissions de CO2 dans l’atmosphère et de mieux préserver la biodiversité qu’il abrite.

Le projet, soutenu par la Fondation Air Liquide dans sa dimension scientifique — notamment la mise au point de la méthodologie d’analyse de calcul du carbone séquestré dans les arbres — et porté par WWF, vise à mettre en place le premier site pilote du programme REDD+ (Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation, sustainable forest management and enhancement of forest carbon stock) dans un parc national.

L’objectif : évaluer avec précision les stocks de carbone des forêts de Tesso Nilo et donc mesurer avec justesse les émissions de carbone évitées

En contrepartie, REDD+ propose de valoriser économiquement la forêt, afin qu’il soit plus rentable de la conserver que de la détruire, à la fois pour les autorités et les communautés locales. Il s’agit donc de « rémunérer le pays pour non-déforestation », par un système d’aides financières à des actions de lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts, de conservation et d’augmentation des stocks de carbone forestiers, de mise en place d’une gestion durable des forêts et de développement de revenus alternatifs au profit des communautés locales tels que l’éco-tourisme, l’apiculture…

la contribution de la Fondation permet l’acquisition de matériel informatique et la mise en place de personnel dédié

Concrètement, la contribution de la Fondation permet l’acquisition de matériel informatique et la mise en place de personnel dédié chargé d'effectuer les relevés de terrain (parcelles permanentes, mesure des arbres, prélèvements de sols, biomasse, photographie des houppiers par espèce, etc.) nécessaires à l’évaluation du volume de bois par hectare et du carbone du sol, et par là même du calcul du carbone total stocké en forêt. L’équipe en charge du programme travaillera en étroite collaboration avec une université canadienne.

© WWF

FICHE D'IDENTITÉ

  • Porteur du projet : WWF France
  • Localisation : Parc National de Tesso Nilo, Sumatra, Indonésie
  • Année de soutien : 2012