Aller au contenu principal
© ASEL

Extension d'une école au Liban

Soutien à l'Association Action pour la Scolarisation des Enfants au Liban

La Fondation Air Liquide apporte son soutien à l’association Action pour la Scolarisation des Enfants au Liban et œuvre ainsi pour l’accès à l’éducation des enfants de la région de la Békaa.

Un accès inégal à l'éducation

L’accès à l’éducation au Liban est source de grandes disparités entre les différentes régions qui composent le pays. Si Beyrouth dispose d’établissements publics et privés de bonne qualité, les régions périphériques sont souvent délaissées et la qualité de l’enseignement y est moindre. En outre, le niveau de vie des populations y est généralement plus bas que dans la capitale. Les frais de scolarité peuvent y représenter 15 à 20 % du budget d’un ménage. Ainsi, 33% des Libanais n’arrivent pas à satisfaire les besoins en éducation de leurs enfants et le taux de scolarisation au-delà de 14 ans ne dépasse pas 70%.

33% des Libanais n’arrivent pas à satisfaire les besoins en éducation de leurs enfants

 

La région Békaa

Forte de ce constat, l’association française « Action pour la Scolarisation des Enfants au Liban » (ASEL), créée en 2007, œuvre pour la promotion de l’accès à l’éducation dans une région au nord-est du Liban, particulièrement défavorisée sur le plan économique : La Békaa. Dans cette région limitrophe de la Syrie cohabitent pratiquement toutes les communautés qui composent le Liban : chrétiens maronites, grecs catholiques, orthodoxes, musulmans chiites et sunnites. Il s’agit d’une région rurale au climat semi désertique et rude. Les programmes d’ASEL visent à aider les familles les plus vulnérables de cette région et à scolariser leurs enfants. En 2011, l’association a ainsi permis la scolarisation de plus de 80 enfants dans la région, grâce à des partenariats tissés avec 5 écoles privées.

Le soutien de la Fondation Air Liquide

Parmi ces 5 établissements, l’école de Jdeidet El Fekeh, qui compte 530 élèves de toutes confessions, ne peut plus accueillir d’élève supplémentaire faute d’espace suffisant pour créer de nouvelles classes. La construction d’un nouveau bâtiment est en cours. Toutefois, les travaux ont été suspendus, faute de financements pour l’aménagement de ces nouveaux locaux.

C’est pourquoi la Fondation Air Liquide a décidé en 2013 d’apporter son soutien au projet porté par ASEL. Ce soutien permettra la finalisation des travaux intérieurs et l’aménagement de trois nouvelles salles de classe.

FICHE D'IDENTITÉ

  • Porteur du projet : Association Action pour la Scolarisation des Enfants au Liban
  • Localisation : Jdeidet El Fekeh, Liban
  • Année de soutien : 2013
  • Marraine Air Liquide : Dany Nehme, Air Liquide SOAL Lebanon