Aller au contenu principal
© CREAF

Variations des émissions de Composés Organiques Volatiles Biogéniques

générées par le changement climatique

Le Center for Ecological Research and Forestry Applications (CREAF) est un Institut de recherche public espagnol, spécialisé dans l’écologie terrestre et notamment forestière. La Fondation Air Liquide soutient son étude des effets de l’évolution du climat sur l’émission de composés organiques volatils biogènes par la végétation.

Les composés organiques volatils biogéniques

L’impact des processus biologiques des écosystèmes sur l’atmosphère terrestre et le climat sont aujourd’hui reconnus. Les processus de séquestration et relâchement de carbone par la végétation ont particulièrement retenu l’attention des chercheurs. Cependant, d’autres gaz que le CO₂ sont échangés entre la biosphère et l’atmosphère. La végétation relâche notamment des « composés organiques volatils biogéniques » (COVB). Leur taux d’émission varie selon :

  • le climat
  • l’utilisation des terres, et tous les facteurs biologiques et physico-chimiques des écosystèmes
  • Des exemples de COVB : les hydrocarbures, comme l’hémiterpène isoprène
© Prof. Josep Peñuelas
© Gwenvidig

Comprendre les évolutions des émissions de COVB

Le réchauffement climatique augmente ces émissions car il modifie les processus de défense, de communication et le métabolisme des plantes. Pour comprendre les évolutions globales des émissions de COVB, le CREAF étudie les changements dits « biotiques » et « abiotiques », c’est-à-dire de tous les facteurs biologiques et physico-chimiques d’un écosystème qui exercent une influence sur le vivant.

L’objectif est d’évaluer l’impact de ces différents facteurs et l’adaptation des plantes aux contraintes environnementales

Les chercheurs étudient ainsi les conséquences du réchauffement, de la sécheresse ou encore de l’eutrophisation sur les COVB, à l’aide de technologies avancées. Une partie de l’étude est réalisée dans des serres de croissance avec des concentrations artificielles de CO₂. Plusieurs régions espagnoles avec des climats et des végétations différentes sont étudiées.

Les bénéfices de ces travaux de recherche

Ce projet bénéficiera à toute la communauté scientifique ainsi qu’aux modélisateurs, notamment pour les modèles de prédiction du changement climatique. Les résultats du projet auront des retombées positives plus larges. Les COVB interviennent en effet dans des processus biologiques qui concourent à la stabilité de notre environnement. La pollinisation en est un exemple.

La dotation de la Fondation Air Liquide, d’un montant de 50 000€, est dédiée à l’acquisition d’équipements pour mesurer les taux d’émission des COVB ainsi qu’à l’achat de biens consommables nécessaires à la conduite des expériences.

FICHE D'IDENTITÉ

  • Porteur du projet : Center for Ecological Research and Forestry Applications (CREAF)
  • Localisation : Barcelone, Espagne
  • Année de soutien : 2013
  • Manager R&D : Amélie Carron, Centre de Recherche Paris-Saclay