Aller au contenu principal
Mangrove en Nouvelle-Calédonie

Capacité de la mangrove au Vietnam à fixer le CO₂

La Fondation Air Liquide renouvelle son soutien à l'IRD dans le cadre du développement d’un observatoire des mangroves

Du fait de sa forte productivité et de sa position à l’interface entre terre et océan, la mangrove est considérée comme un écosystème d’importance dans le cycle du carbone.

Développer un observatoire international dédié aux mangroves

La Fondation Air Liquide a soutenu en 2010 et 2011 un projet de recherche de l’IRD portant sur la capacité des mangroves de Nouvelle-Calédonie à être un puits pour le CO₂ atmosphérique.

L’IRD souhaite dorénavant développer un observatoire international spécifiquement dédié à cet écosystème. Objectif : suivre l’évolution des mangroves en fonction des changements climatiques. Et porter une attention particulière à la capacité de ces dernières à fixer les gaz à effet de serre. Trois sites ont été sélectionnés en fonction de la zone climatique : en Nouvelle Zélande (zone tempérée), en Nouvelle Calédonie (zone semi-aride) et au Vietnam (zone tropicale humide).

Étude sur la capacité des mangroves à fixer le CO₂
Les mangroves du Vietnam sont très variées, avec plus de 60 espèces de palétuviers réparties sur environ 150.000 ha

Les mangroves au Vietnam

Les mangroves du Vietnam sont très variées, avec plus de 60 espèces de palétuviers réparties sur environ 150.000 ha. Site choisi pour réaliser le programme de recherche : Can Gio. Il s’étend sur une surface de 35.000 ha au nord-est du delta du Mékong et est reconnu en tant que réserve de biosphère de l’UNESCO.

Le projet concerne le suivi de la capacité de cette mangrove à fixer le CO₂ et vise à répondre à deux questions :

  • Quels sont les flux de CO₂ issus des sédiments de mangrove, de la rivière, ainsi que de la canopée ?
  • Quels sont les facteurs responsables de la variation de ces flux ?
À la différence du projet précédent en Nouvelle Calédonie, les équipes comptent également aborder les stocks de carbone dans la biomasse.

Les résultats obtenus seront comparés avec ceux des autres mangroves de l’observatoire. La Fondation Air Liquide soutient le projet sur 2 ans et finance des équipements d'analyse.

Étude sur la capacité de la mangrove au sud du Vietnam à fixer le CO₂

L'Institut de Recherche pour le Développement (IRD)

L'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), organisme de recherche basé à Marseille, a pour vocation de mener des recherches sur les grands enjeux mondiaux d'actualité : réchauffement climatique, maladies émergentes, biodiversité, accès à l'eau, faim dans le monde… et de contribuer, par la formation, au renforcement des communautés scientifiques du Sud. Au total, 1400 chercheurs, ingénieurs et techniciens et personnels locaux interviennent dans 50 pays et participent à de nombreux programmes nationaux et internationaux.

FICHE D'IDENTITÉ

  • Porteur du projet : Institut de Recherche pour le Développement (IRD)
  • Localisation : Can Gio, Vietnam
  • Année de soutient : 2013
  • Manager R&D : Pani Apostolidis, American Air Liquide