Aller au contenu principal
Déficit respiratoire & risque neuronal

Déficit respiratoire & risque neuronal

Etude des effets des fluctuations de concentration d’oxygène sur la viabilité et le développement des neurones

Au sein de l’Institut Necker-Enfants Malades, le Pr Gérard Friedlander cherche à mieux comprendre l’impact de la composition en gaz de l’environnement cellulaire des neurones sur leur survie. Le but : prévenir les effets délétères du déficit respiratoire.

Le fonctionnement des neurones

Les neurones, cellules du cerveau, sont sensibles aux variations de composition de l’atmosphère gazeuse qui les entoure. Ainsi, une baisse importante de la teneur en oxygène de leur environnement, due par exemple à un déficit respiratoire, peut avoir un effet nocif sur les neurones. Cela se traduit parfois par  des atteintes cognitives. Lorsque la teneur en oxygène ne baisse que modérément, certaines populations de neurones peuvent survivre plus longtemps. La présence de gaz rares tels que l’argon dans l’environnement de la cellule peut aussi améliorer la survie neuronale. 

Le projet de recherche et son protocole

Le projet du Pr Gérard Friedlander de l’Institut Necker-Enfants Malades vise donc à prévenir le risque neuronal lors des déficits respiratoires, comme l’apnée du sommeil, le syndrome d’hypoventilation congénital, ou le syndrome de Joubert¹ . 
L’équipe du Professeur teste l’effet de différentes atmosphères gazeuses enrichies ou appauvries en oxygène sur la survie de neurones de différentes structures cérébrales mis en culture.

L’équipe de recherche incube des neurones sous atmosphères gazeuses contenant des concentrations faibles ou élevées d’oxygène et d’argon (gaz rare). L’étape suivante consiste à quantifier le taux de survie des cellules et le taux de mort cellulaire (apoptose)².  L’étude mesure aussi la croissance des neurones et leur différenciation dans les différentes conditions atmosphériques. Enfin, la survie après congélation des cellules ainsi exposées est évaluée.

La participation de la Fondation

La dotation de 50 000€ de la Fondation Air Liquide est affectée à l’achat de matériels, de consommables et de frais d’imagerie médicale.

  ¹ Affection d’origine génétique touchant le cervelet et le tronc cérébral ; elle touche essentiellement les enfants 
  ² processus par lequel des cellules déclenchent leur auto-destruction en réponse à un signal

FICHE D'IDENTITÉ

  • Porteur du projet : Institut Necker-Enfants Malades / INSERM
  • Localisation : Paris, France
  • Année de soutien : 2013
  • Manager R&D Air Liquide : Marc Lemaire, Air Liquide Santé International