Aller au contenu principal
© Getty Image

2020, une année particulière pour la Fondation Air Liquide

Une année marquée par le contexte épidémique et une activité exceptionnelle.

La pandémie de Covid-19 a en effet sollicité fortement les partenaires de la Fondation, équipes de recherche comme ONG, en France,en Europe et à l’international. La Fondation a répondu rapidement à cette crise, avec le plein soutien de ses fondateurs et du Conseil d’administration, grâce aux liens de confiance déjà tissés avec ses partenaires, à son réseau d’employés du Groupe Air Liquide à travers le monde, « parrains » ou évaluateurs de projet, et au dynamisme de son équipe. Le soutien exceptionnel des fondateurs à ces actions a été de 2.080.000€, dont une partie importante a été déjà engagée en 2020.

L’initiative Covid-19 de la Fondation couvre 2 domaines : 

1/ Comprendre l’action du coronavirus sur le système respiratoire. 

10 projets de recherche sont soutenus, avec des partenaires existants de la Fondation - à Grenoble, Lyon et Paris - ou avec de nouvelles équipes - à Barcelone, Louvain et Liège. Les projets ont été engagés à l’occasion de la 1ère ou 2ème « vague », certains porteront des fruits dès le 1er semestre de 2021.

2/ Répondre à des besoins humanitaires d’urgence.

La Fondation a financé des packages « nourriture-médicaments-produits d’hygiène », l’hébergement de personnes isolées, ou encore du matériel éducatif à distance. Les 25 projets soutenus se situent en France, en Europe du Sud, en Afrique, en Inde, aux Philippines et aux Etats-Unis. Le tiers des ONG concernées sont de nouveaux partenaires de la Fondation, amenés par des salariés du Groupe à l'occasion de cette crise.

Près de 40 autres projets ont été signés par la Fondation en 2020, établissant un record de 70 projets sur l’année. Citons notamment :

  • dans le domaine scientifique : deux projets pour améliorer la réussite des greffes pulmonaires (Strasbourg et Barcelone), un pour développer la fonction pulmonaire de patients atteints de bronchite chronique (Montpellier), ainsi qu’un projet éducatif en France visant à faire connaître les multiples propriétés de l’air.
  • dans l’action au service des territoires, l’insertion professionnelle, en particulier celle des jeunes dans les métiers techniques, s’est distinguée : 15 « micro initiatives » et 4 « partenariats » - les premiers de la Fondation - ont été décidés dans ce domaine. Ils sont complétés par un projet pilote en Afrique du Sud. D’autres initiatives concernent l’éducation ou le handicap, de Lyon à la Guyane, du Cameroun à l’Inde.

Les partenariats engagés les années précédentes se sont poursuivis, dont le plus important avec l'Université Grenoble Alpes, dans les domaines de la qualité de l’air, de l’analyse historique du climat ainsi que de l'hypoxie (manque d’oxygène) en altitude.

2020 a aussi été une année importante pour la gouvernance de la Fondation, indispensable complément de son développement :

  • une nouvelle charte éthique a été mise en ligne sur le site internet. L’éthique est une préoccupation constante pour une fondation. Rappelons que tous nos projets sont systématiquement contrôlés localement par des salariés du Groupe.
  • le processus de sélection et de suivi des projets a été revu, avec l’objectif de mieux adresser des projets plus importants en spécialisant les équipes, avec le remplacement du « comité de sélection des projets » par un « comité scientifique » et un « comité des territoires ».

Nous en avons profité pour refondre notre site internet, pour mieux valoriser les nouvelles initiatives de la Fondation, en particulier dans le cadre de la pandémie de Covid-19. 

Nous avons enfin sondé pour la première fois les actionnaires individuels d’Air Liquide sur leur rapport à la Fondation. Leurs réponses particulièrement nombreuses - plus de 6.000 - nous encouragent. Parmi les messages exprimés, nous retenons en particulier une forte adhésion aux travaux de la Fondation, et la demande d’une communication accrue sur nos projets. Nous tiendrons compte des réponses pour orienter notre action.

Nous attaquons 2021 avec détermination et quelques priorités :

D’abord et toujours l’éthique, avec une attention particulière portée à la structuration des projets et à leur contrôle.

Nous partageons l’espoir d’une sortie des crises sanitaire, économique et sociale de 2020, mais en mesurons aussi les défis :

  • scientifiques bien sûr, la pandémie ayant mis à jour un immense besoin de connaissance en même temps que de nouvelles approches. Nous devons appuyer nos chercheurs, en particulier en France, pour qu’ils accélèrent.
  • sociaux, de nombreuses populations ayant fortement souffert de la crise, en particulier les plus jeunes. Nous devons être à leurs côtés, avec les ONG, les entrepreneurs sociaux et les pouvoirs publics, pour apporter des réponses novatrices.

Au-delà de la Covid-19, nous continuerons à développer les caractéristiques uniques de la Fondation Air Liquide, au service de la science et du développement des territoires. 

Je souhaite remercier ici les nombreux salariés du Groupe Air Liquide qui ont permis en 2020 à la fondation de se déployer, ainsi que tous les partenaires avec lesquels nous voulons « changer la donne ».

A tous, nous donnons rendez-vous en 2021!
 

Jean-Marc de Royere

Président de la Fondation

Déposer un projet